Les gaullistes de gauche

« Etre gaulliste c’est être de gauche et de droite à la fois » s’amusait à dire le général de Gaulle. En effet être gaulliste c’est agir dans le sens de l’intérêt général et non pour favoriser un camp.

Néanmoins il existe ce que de Gaulle lui même avait baptisé « les gaullistes de gauche », des personnalités venues de la gauche qui l’avaient rejoint et qui incarnaient une aile bien plus sociale que celle des amis de Georges Pompidou.

Les gaullistes de gauche sont en fait ceux qui ont fidèlement défendu l’idée de 3ème voie sociale (association capital-travail) que voulait instaurer le général de Gaulle.

Malraux proche du Parti Communiste, René Capitant venu de l’Union Démocratique et Socialiste de la Résistance (tout comme Jacques Baumel, Pierre Clostermann, Jacques Vendroux, Michel Kauffmann, Raymond Mondon, Yvon Morandat etc…), René Capitant venu de la SFIO etc… pour ne citer qu’eux, avaient rejoint le général de Gaulle. La plupart participèrent à la fondation de l’Union Démocratique du Travail (U.D.T) le mouvement des gaullistes de gauche.

A la mort du général de Gaulle, une grande partie des gaullistes de gauche ont refusé de travailler pour Georges Pompidou qu’ils accusaient d’avoir contribué au départ du général de Gaulle et à qui ils reprochaient une politique de plus en plus droitière tel le livre de Louis Vallon « L’anti-de Gaulle ».

Ce courant de pensée appartenant à la famille gaulliste n’est pas morte, il reste encore aujourd’hui des personnes qui s’en revendiquent. Certains hommes de gauche -tel que l’avait prédit le général de Gaulle « la gauche se réclamera de moi après que j’aurai disparu »- se sont découverts gaullistes, nous pensons notamment à Jean-Pierre Chevènement, Régis Debray ou Michel Onfray voir à Hubert Védrine qui rejette le fédéralisme et mentionne de plus en plus de Gaulle. Il y a actuellement 1 député gaulliste de gauche en la personne de Christian Hutin membre du M.R.C et ancien adhérent du R.P.R.

Une renaissance de l’U.D.T s’est d’ailleurs opérée depuis quelques mois et tente de développer en France un renouveau du gaullisme de gauche qui figure aux côtés des autres membres de la famille gaulliste.

Vous trouverez sur la mosaïque ci-dessus quelques visages de gaullistes de gauche.

Note de l’auteur: Etre gaulliste de gauche ne signifie nullement que l’on soutient la gauche. Comment d’ailleurs un gaulliste de gauche pourrait se reconnaître dans la politique de la gauche actuelle ?

Créé avec Mozello - la façon la plus simple de créer un site Web.

 .